FR: Cette semaine j’ai..

22/3/2015 – Londres, Angleterre
La chanson du moment: Mumford & Sons – Holland Road

Bonjour tout le monde!

Je ne sais pas si tu crois à l’influence de la lune sur les Hommes. Moi j’y crois, et je pense sincèrement que l’éclipse survenue hier a annoncée avec elle de profonds changements en nous, en moi.

Cette semaine, un millier de choses sont arrivées.. J’ai tout d’abord été au salon UCAS, qui est un énorme salon des étudiants, où des centaines d’universités sont présentes, afin de t’aiguiller pour ton futur. Je suis arrivée là-bas avec plein de motivation, des objectifs très clairs dans ma tête, prête à poser 30 000 questions pour rendre ce que je voulais plus que tout réel et possible: rester ici l’année prochaine. Étrangement, participer à cet événement a eu l’effet inverse de celui escompté sur moi: il m’a fait tout remettre en question, de A à Z (la lune, je te dis!). Je me suis mise à douter très sérieusement (ou plutôt devrais-je dire encore plus sérieusement) de mes “talents” d’actrice, et la peur de ne jamais être acceptée dans une université après un an de dur labeur dans cette ville quelque peu onéreuse qu’est Londres m’a très rapidement bouffée de l’intérieure, une attaque de panique s’emparant de moi, en réalisant le gouffre financier et temporel que représentait le fait de passer un an de plus ici sans aucune certitude d’être jamais acceptée dans une université convenable (université qui, soit dit en passant, serait elle aussi carrisima amiga!). Ceci combiné au fait que j’étais toujours dans une phase de ridicule déprime-homesickness, je me suis dit que finalement, peut-être qu’il était temps de rentrer et faire des études, parce que c’est pas le tout ma petite dame, mais le temps passe, et je vais quand même passer mon 20me printemps cette année..

Ceci étant dit, j’ai pensé très intensivement à mon but dans la vie, ce que j’aimais faire, ce que je voulais être. C’est clair, le théâtre, ça a toujours été mon truc.. Mais après tout, je n’ai pas besoin de faire des études de théâtre pour monter sur les planches/ devenir actrice (ouais je vise un peu haut mais bon.. si tu veux arriver au sommet de la montagne, ya pas de secret, tu ne regardes pas en bas..). Alors j’ai réfléchi, réfléchi, (tout un concept, je sais!) et puis finalement, ça s’est imposé comme une évidence. Ma came à moi, ce sont les voyages, la culture et l’écriture. Ce que j’aime, c’est lire des livres, visiter des musées, aller à des concerts, voir des pièces de théâtre, écouter de la musique, et puis en parler, en discuter, en débattre. Ce que je veux, en fait, c’est faire du journalisme, et voyager, encore.. et toujours! Dans un premier temps, je me suis renseignée pour faire l’Open Uni, qui est une université en ligne, ce qui m’aurait permis de travailler pendant 6 mois, et puis de me remettre en route, tout en obtenant un diplôme. Le truc, c’est que c’est quand même super cher (comme n’importe quelles études en Angleterre, en fait..), et puis faut bien l’avouer, 1) je n’étais pas chaude-chaude à rentrer chez papa-maman et 2) ma mère était pas super enthousiaste à l’idée que je fasse l’université en ligne.. parce que faut quand même avoir une putain de gestion de soi et de son temps pour faire ça. Bon.. Même si l’idée n’était pas des plus émoustillantes, j’ai donc commencé à me renseigner pour faire des études de journalisme en Belgique, en anglais. Trois évidences ce sont imposées à moi: 1) Faire un bachelor en journalisme, ça relève un peu de l’impossible, étant donné que ça se fait sous master, 2) Etudier un bachelor anglais en Belgique, est en fait la définition même de l’utopie.., 3) Il n’y avait absolument aucune étude proposée qui m’enjaillait.. Dur.

Mais la part de warrior qui est en moi à décidée de ne pas laisser s’abattre, de continuer ma perpétuelle recherche du bonheur, et de traquer toutes les possibilités qui s’offraient à moi pour étudier en anglais (oui c’est un peu une obsession, je sais!) et si possible, trouver un truc qui me plairait (c’est tout de même toujours mieux que de se faire chier trois ans à étudier un sujet de merde, avoue!) Et.. (roulement de tambour) après avoir passé d’interminables heures à chercher sur la toile, et parler de mes projets les plus fous avec ma cousine chérie, j’ai enfin (oui, après 2 ans.. il m’a comme qui dirait fallu un peu de temps), mesdemoiselles mesdames et messieurs, trouvé ce que j’allais faire l’année prochaine! Alooooooooors! (avec un grand sourire, le genre où tu peux voir toutes mes dents et qui éclaire mes yeux de bonheur) Mon plan est désormais de partir étudier “Art, Culture & Media” ou “Sciences des Arts Libéraux” en Hollande. Donc voilà, je me retrouve comme il y a un an: toute excitée à l’idée de partir et à remplir un montant quelque peu exaspérant (tiens, ça rime.. coïncidence? je ne pense pas!) de paperasse. Je suis hyyyyyyyyyyper enthousiaste à l’idée de découvrir une nouvelle ville, une nouvelle culture et d’apprendre une nouvelle langue! Et parallèlement à ça, je me sens super triste de devoir quitter Londres et la vie que je me suis construite ici. Je me rends compte que trois mois, c’est rien du tout, d’autant plus que je serai très rapidement en examens.. C’est incroyable à quel point le temps passe vite, et j’ai une boule au ventre à l’idée de partir de Londres.

Advertisements

One thought on “FR: Cette semaine j’ai..

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s