FR: Plus qu’un mois!

30/7/2014 – -4 semaines avant le départ pour l’Angleterre
La chanson du moment: James Blake – Overgrown

Bonjour tout le monde!

Si toi aussi tu es en vacances en ce moment, alors sans doute as-tu perdu toute notion du temps (c’est tout ce que je te souhaite en tout cas!). Je me permets donc de te rappeler qu’aujourd’hui, comme le titre de cet article l’indique, nous sommes le trente juillet deux mille quatorze (ouais, le fait de l’avoir écrit en toutes lettres, c’était juste pour me donner un petit effet de style). Pour toi, cette date ne représente peut-être rien, ou tout au plus la date d’anniversaire de ton meilleur pote ou encore la date de mort de ton premier chien Tobby (paix à son âme). Pour moi, aujourd’hui est un jour important: dans exactement un mois, je serai à Londres.

Réalisant que le temps me file de plus en plus entre les doigts et que la pression du départ m’oppressait de plus en plus, doucement, insidieusement dirais-je même, mais sûrement, et qu’il me restait encore des milliers de choses à faire avant de partir, j’ai donc décidé de m’activer. Comme il fallait bien commencer quelque part, je commençais donc par la réservation de mon billet qui me rendrait à la voie 9 3/4 Londres. Il était donc 12h12 (oui c’est un signe!) lorsque je décidais d’enfin sortir de mon lit, de rassembler carte VISA, PC Banking et carte d’identité. Pour des gens normaux (toi?) cela peut sembler facile, mais je peux t’assurer que pour moi, cela a été un véritable parcours du combattant. Je vais t’épargner les 50 minutes de discussions stériles qui ont suivies qui avait pour objectif de déterminer le lieu où se trouvaient les deux objets sataniques; 50 minutes durant lesquelles je m’énervais et insultais intérieurement de tous les noms d’oiseaux possibles et inimaginables ma chère petite maman.

47280735

L’affaire du billet étant définitivement réglée (Dieu merci!), je parcourais dans ma tête tout ce qu’il me restait à faire et je “prenais pleine possession de mon corps pour analyser les émotions qui me traversaient” – dixit ma génialissime prof de yoga. Je me rendais alors compte qu’il me restait un millier de choses à faire avant de partir (faire le tri dans mes vêtements, acheter des cadeaux pour ma famille et mes coordinatrices/directeurs, revoir et dire aurevoir à plein de gens, ranger ma chambre, reprendre le sport, etc.) et que j’étais complètement perdue. En vérité, tous mes soucis viennent du fait que je ne sais pas par où commencer, j’ai pour l’instant des centaines de questions qui me passent par la tête, et moi qui était très paisible et confiante rapport à ce voyage, je me rends bien compte que je ne le suis plus tant que ça. Et enfin, comble du comble, mes hormones me jouent des tours (je suis au summum de ma bipolarité en ce moment.. Enfin c’est ce que j’espère en tout cas, parce que s’il est possible que ça devienne pire que ça, je vais devenir folle)..

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s