FR: L’après Dour et quelques petites choses pour se donner envie de voyager

28/7/2014 – -4 semaines avant le départ pour l’Angleterre
La chanson du moment: Louise Attaque – J’t’emmène au vent

Comme je te l’écrivais la semaine dernière ici, le retour de festivals (et plus particulièrement de Dour) a été quelque peu difficile à vivre. A vrai dire, il l’est toujours (si tu n’en as rien à kicker de ma vie, je pourrais tout à fait comprendre et je te conseille de passer directement à la fin du troisième paragraphe.. je ne désire pas ta mort cérébrale (ni ta mort tout court, d’ailleurs)). Mais replaçons les choses dans leur contexte: Dour, cher lecteur, est un paradis sur Terre, un lieu de paix et d’amour, où circulent à profusion, et ce durant 6 jours, musique de qualité et bonne humeur (bon, et aussi toutes les drogues possibles et inimaginables, il faut bien l’avouer! Coke, MD, crack, qui veut quoi?!). Dour, c’est 195 000 festivaliers aux grands cœurs, qui hurlent à toute heure du jour et de la nuit DOUUUUUUUUUUREEEEEEEEEEEEEEEEEEE! comme pour te rappeler la chance que tu as de vivre cette expérience unique, dans ce havre de paix (et de drauk’, tu l’auras compris). Cette expérience, c’est celle du ici et maintenant, toi et moi, et lui, et elle. C’est celle d’ondes positives et de soleil chaleureux, d’herbes (sèches) et de boue. Dour, cher lecteur, c’est l’Amour.

Alors oui, pas étonnant dès lors, que le retour d’E.T. à la maison soit si difficile. Pas de quoi s’étouffer, donc, si je t’explique qu’après avoir vécu 6 jours d’émotions et de sensations intenses, le retour à la routine (ou plutôt devrais-je dire à l’ennui total et infini), ponctué des cris de ma mère désespérée (si, si, je t’assure, j’abuse à peine) et des interruptions de mon adorable petit frère dans ma chambre dans le but de m’ennuyer le plus possible, et ce de façon intense et continue – rien d’ébahissant, disais-je donc, de constater que je me laisse aller (l’odeur de friture -mmh- qui se dégage de mes cheveux ne sera pas là pour me contredire), songeant de plus en plus à m’asperger de vitriol, à faire glisser le nœud coulant, à m’ouvrir les veines, à m’immoler en mettant feu à mes doux cheveux, à boire du canard WC, à me jeter du haut de mon grenier, à laisser la bonbonne de gaz ouverte en fermant toutes les fenêtres, ou, mieux encore, à me poignarder le cœur et les ovaires à l’aide du couteau de cuisine qui a servi à la préparation de mes délicieuses ratatouilles – biffer la mention inutile.

Me rendant compte que le reflet de mon visage dans le miroir est comparable à une dépressive profonde internée depuis ses 12 ans dans un hôpital psychiatrique qui mangerait des cachetons à longueur de journée pour apaiser la laideur et la morosité de sa vie et prenant en considération le fait que ma torpeur -que dis-je?!- ma léthargie profonde ne me mènera nulle part, j’ai décidé de me sortir de cet état désastreux, et c’est là que c’est sensé t’intéresser, cher lecteur. Avec l’aide non négligeable de différents ES, j’ai décidé d’établir une liste (qui sera bien entendu non-exhaustive, mais que je pourrai compléter au fur et à mesure à l’aide de vos propositions et de mes envies), de films, livres, blogs, sites, vidéos et chansons qui (me) donnent envie de voyager. Ci-dessous, donc, voici LA liste.

 

Les films (en liens les bandes-annonces):

Eat, Pray, Love – Ce film est l’adaptation cinématographique du livre éponyme d’Elizabeth Gilbert (je ne parlerai pas du livre parce que je ne l’ai tout bonnement pas lu!). Pour faire court, j’ai a-do-ré ce film dans lequel Julia Roberts est tout simplement incroyable. Non seulement il est merveilleusement bien filmé, mais en plus il fait pousser en toi une envie insatiable de voyage, abordant les trois thèmes principaux de ceux-ci: la nourriture, le recueillement (sur soi) et les contacts humains (et plus si affinité). A voir absolument!

La vie rêvée de Walter Mitty – Le scénario de ce film, sache-le toi qui me lis, est absolument à chier. Je n’ai vraiment jamais vu un film dont l’histoire était si merdique mais, mais mais! Mais il a tout de même quelques points positifs: 1) La bande-son du film est tout simplement géniale, le genre parfaite pour voyager, je suis restée branchée Shazam durant les 114 minutes de projection. 2) Les paysages vus sont tout de même splendides et donnent envie de découvertes. 3) Ce film donne vraiment envie de voyager et de faire quelque chose de sa vie, ne serait-ce que pour ne jamais ressembler au héros principal, et pour récupérer les deux heures de sa vie perdues à regarder cette connerie. Pas si, si mal que ça donc au final!

Into the wild – C’est sans aucun doute mon film préféré, il est comme une brise fraîche en été, un rayon de soleil réconfortant en hiver. Si tu veux t’en prendre plein les yeux et les oreilles, ce film est fait pour toi. C’est un classique dans son genre, le type qui te donnera envie de te perdre au milieu de nul part, avec pour seul ami ta solitude. On ne s’en lasse pas, c’est une véritable ode au voyage, dans tout ce qu’il y a de plus simple et de plus beau. Deux heures vingt de pur bonheur.  Il est Vie, il est Amour. Il est tout ce qu’il y a de Beau dans le monde.

One week – Une histoire incroyablement triste, certes, mais surtout incroyablement belle. De quoi donner envie de faire quelque chose de sa vie, d’être heureux(-se) tout simplement. Encore une fois, la bande son est magique, et s’écoute avec plaisir en fermant à moitié les yeux, en observant un lent coucher de soleil durant un long trajet en voiture.

L’auberge espagnole – Cela faisait des années que j’entendais parlé de l’auberge espagnole, alors c’est avec beaucoup d’attentes que je l’ai regardé il y a quelques mois de cela. En ce qui me concerne, cela a été une grosse déception (non je ne compte pas mourir par lapidation, je te prie d’être indulgent, cher lecteur, on ne peut pas tous avoir les mêmes goûts). J’ai trouvé le film plat, lent, sans réelle émotion (un film français quoi! –> vas-y, je t’autorise à me pendre par les pieds de la plus haute falaise que tu connaisses). Cependant, je dois bien admettre qu’il m’a donné une profonde envie d’Erasmus, et de soleil en général. En bref, intéressant en ce sens qu’il permet de voir le voyage du point de vue d’un étudiant.

 

 

Les sites (et blogs):

voyagerloin – Je pense avoir déjà passé des centaines de milliers d’heures sur ce site. C’est une véritable bouffée d’air frais, qui donne vraiment envie de voyages. Avec ses merveilleuses photos, ses conseils inspirants et ses idées géniales, c’est vraiment devenue une référence, un petit plaisir que je m’octroie en fin de soirée avant d’aller dormir, comme pour déjà avoir des étoiles plein les yeux.

ARTE +7 – Plus besoin de présenter ARTE, le géant franco-allemand du documentaire. Sache cependant que sur ce site, tu peux consulter tous les reportages diffusés, et ce jusqu’à une semaine après la date de leur dernière parution. De quoi décompresser ou faire la sieste intelligemment (si, si, testé et approuvé!), le tout t’apportant un désir incroyable d’explorations à l’autre bout du monde et de toujours plus de découvertes.

usa-marion – Partie en 2011, Marion, 17 ans à l’époque, t’explique tout de son aventure aux USA de A à Z. Depuis la préparation de son départ à 8 mois après son retour, tu peux suivre sur son blog tout ce qu’elle a vécu. De quoi se faire une idée de ce que représente les tribulations d’une ES, avec beaucoup d’humour et de dérision.

Blazers and pins – Tenu par un étudiant d’échange rotarien américain, ce tumblr est absolument magique. Il propose des gifs pour chaque situation plus ou moins anodines de la vie d’un ES. Plein de bon sens et d’humour, ce blog est rapidement devenu une référence en ce qui me concerne.

allervoirailleurssijysuis – Des vidéos-témoignages inspirantes, des carnets de voyages que l’on envie et des photos splendides, voici sans doute la recette miracle de cette petite merveille qu’est le site “aller voir ailleurs si j’y suis”, issu du tour du monde d’Anne. C’est un véritable joyau, on s’y perd des heures et on en ressort des étoiles plein les yeux!

détourlocal – Voici un site clair et accessible, plein de bons plans, d’anecdotes et de chouettes conseils. De quoi garder les pieds sur Terre tout en ayant la tête dans les étoiles!

 

Les vidéos:

10 trips you need to take in your 20’s – Je ne sais plus trop comment je suis tombée sur cette vidéo, mais je l’ai trouvée super bien faite (d’ailleurs j’aimerais vraiment pouvoir en faire une du même style sur mon voyage à Londres.. à voir parce que jusqu’ici mes talents en vidéo ne ce sont pas encore dévoilés) et encore aujourd’hui, elle me donne réellement envie de prendre mon sac à dos et de partir. A voir et à revoir donc!

Les vidéos de l’organisme ES – Ici Paris, Londres , Rio de Janeiro (mais il y en a plein d’autres!). J’ai adoré le fait qu’ils apportent l’aspect linguistique dans leur vidéo, qui sont toujours très réussies. On ne s’en lasse pas!

Do you dare to dream? – Voici sans doute la vidéo qui donne envie de vivre ses rêves (et donc, en ce qui me concerne, de voyager)

tumblr_mozey809Xf1s7mbrqo1_500

Les chansons:

Noir désir – Le vent nous portera – Cette chanson est pour moi l’hymne de la liberté. Idéale pour un voyage improvisé entre amis, fenêtre ouverte, à crier le bonheur d’être ensemble au vent. Et juste parce que j’avais besoin de le signaler, j’ai vu justement Bertrand Cantat l’interpréter à Dour, une adorable surprise!

Geraldo Vandré – Pra não dizer que não falei de flores – Hymne brésilien de la résistance à la dictature militaire, cette chanson invite au voyage, à s’en aller “car attendre n’est pas savoir, quand on sait on fait de suite, sans attendre un bon vouloir”. Des paroles qui s’imprègnent peu à peu en toi, comme l’air de cet chanson qui ne veut ensuite plus te quitter.

Maria Gadù – Shimbalaiê – Une musique simple et ensoleillé pour un road trip entre amis au bord de la mer.

Charles Aznavour – La bohème – “La bohème, ça voulait dire que nous étions heureux”.. à l’étranger, avec les petits plaisirs simples que peut nous offrir la vie.

Buena Vista Social Club – Chan chan – Pas besoin de faire tes valises ni de soleil, il te suffit de fermer tes yeux et de laisser ton corps se déhancher au rythme de cette chanson pour être déjà ailleurs. De quoi donner envie de sud.

Julie London – Fly me to the moon – Un classique de jazz pour danser avec son amoureux(-se) (de vacances?) sur une terrasse entre chien et loup.

Bobby Mc Ferrin – Don’t worry, be happy – A chantonner dans un lieu où tu vas pour la première fois, comme pour communiquer ton bonheur aux personnes autour de toi.

C2C – Down the road – Pour donner envie de prendre la route et danser n’importe comment, un sourire béant au milieu du visage.

Passenger – Let her go – A écouter lorsque le manque commence à se faire ressentir, comme pour se rappeler que, bien souvent, on ne se rend compte de la chance que l’on a que lorsque les choses nous ont échappées (et pour donc se donner l’envie et les moyens de profiter au maximum de tous les beaux moments que l’on (va) vit(-vre)!)

Buraka Som Sistema – Hangover (BaBaBa) – Si tu veux te laisser aller et laisser le rythme de cette musique s’imprégner en toi et prendre possession de ton corps. Très fort, ici, là-bas, seul(e) ou avec toi (et aussi parce que j’ai eu la chance incroyable de danser avec eux sur scène à DOUUUUUUUUUUREEEEEEEEE!).

Kings of Convenience – Declaration of dependance – Voici l’album parfait pour regarder les paysages défiler par la fenêtre de la voiture en vacances ou pour admirer un coucher de soleil. Paisible et réconfortant.

Jason Mraz – I’m yours – Si tu me connais bien, tu sais déjà que cette chanson me met instantanément de bonne humeur lorsque je l’écoute. J’ajouterai qu’elle donne envie de sauter dans le premier avion et de parler à n’importe quel inconnu que tu rencontres, juste pour le plaisir de partager quelque chose quelque part avec quelqu’un.

Ray Charles – Hit the road Jack – Je dédicace cette chanson à tous les pessimistes, les malheureux et les blessés de la vie qui ne comprendront pas ton envie de t’en aller.

Michael Kiwanuka – Home again – Un peu comme “Let her go”, cette chanson est à écouter toutes les fois où le poids de la route se fait trop lourd sur tes épaules.

Youth Group – Forever young ou Fun & Janelle Monaé – We are young – Ces deux chansons ont le même but: te rappeler que tu es jeune, et que la vie, c’est maintenant. Si tu veux voyager, rire, t’amuser, danser, faire du parapente, c’est le bon moment, c’est pas dans 30 ans qu’il faut le faire, car on ne voyage tout simplement pas de la même manière à 20 ans qu’à 40 ou 60. Alors vas-y, embrasse la Vie de tout ton corps, de tout ton cœur!

Lynda Lemay – J’veux bien t’aimer – A toi qui va laisser ton amoureux(-se) de l’autre côté du globe.

 

Voilà-voilà. Bien sûr, ces listes ne sont pas exhaustives, donc si tu as des idées pour les compléter, elles seront bienvenues. LOVE! ♡

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s