FR: Seconde rhéto à l’étranger, comment faire?

11/6/2014
La chanson du moment: Rose – La liste

Bonjour tout le monde!

Aujourd’hui, comme le titre l’indique, je vais partager avec toi une to-do list sur toutes les étapes par lesquelles il faut passer afin de passer une seconde rhéto/un semestre à l’étranger. De l’interview à la réalisation de ton dossier et aux premiers contacts avec la famille, rien ne sera oublié. Inutile de préciser que le processus avant le grand voyage demande énormément de temps, de motivation et d’investissement, il me semble que cela va de soi. Mais je crois qu’il est important que tu saches que l’on passe souvent par différentes émotions au cours de ces étapes, et qu’il faut souvent s’accrocher pour ne pas se laisser abattre par la démotivation (et sans doute un peu le désespoir). Ceci dit, je te rassure, rien d’insurmontable. Alors.. Prêt(e)? Allons-y

1) Se renseigner sur les différents organismes qui existent

C’est sans doute l’étape de préparation la plus importante pour ton voyage, car que tu veuilles partir 3, 6 mois ou un an, c’est sous les conditions et modalités de ton organisme que tu devras te plier. Alors pour éviter les déception set les mécontentements par la suite, autant prendre le temps de se poser les bonnes questions et de réfléchir posément sur ce dont tu as besoin et ce que tu recherches. Veux-tu partir comme fille au pair, étudiant(e) d’échange ou préférerais-tu faire un stage, du volontariat ou travailler à l’étranger? Tout est possible que ce soit pour les petits ou les gros budgets, il faut juste se renseigner. En Belgique, les principaux organismes qui proposent ce genre de programmes sont WEP (avec qui je pars), EF, AFS, YFY, Erasmus, Languages & Travel, LSI et AILS. Bien sûr, c’est une liste non-exhaustive et ce ne sont que les plus connus mais si tu te renseignes un peu, je suis certaine que tu trouveras chaussure à ton pied! N’hésite pas à contacter InforJeunes, le BIJ, le Conseil de la Jeunesse ou Annoncer la couleur,  ils se feront un plaisir de répondre à toutes tes questions concernant ton voyage et les démarches à entreprendre.

2) La demande de pré-inscription, l’interview et l’acceptation?

Une fois que tu auras sélectionné la formule qui te correspond le mieux, et l’organisme avec qui tu veux partir, alors il est tant de t’inscrire (sur-excitation assurée!). La personne qui gère ton dossier te contactera ensuite pour programmer une interview à son siège central. Là, tu devras effectuer un test psychologique (oui, oui tu as bien compris, un test psychologique!) afin d’évaluer si tu es prêt(e) à partir, remplir divers documents concernant ta personnalité, tes motivations, ce genre de choses et puis enfin, on te fera passer un test linguistique. En ce qui me concerne, comme je partais en Angleterre, le test n’était pas très compliqué. La personne qui suit mon dossier a posé quelques questions en anglais, principalement sur mes motivations pour partir, et puis c’était réglé. Mais pour celles et ceux qui partent aux USA, le test est plus conséquent, il dure approximativement 3 heures si je me souviens bien, et ils te testent à l’oral, à l’audition, à la lecture (et à l’écrit?). Ne me demande pas pourquoi les mesures sont différentes en fonction de ta destination, je n’en ai aucune idée!
L’interview est un drôle de moment à passer. En général on est stressés, on tente de faire bonne impression (c’est pas comme si c’était eux qui allaient décidé si tu pouvais partir accomplir ton rêve ou si tu devras moisir un an de plus dans ton pays d’origine, du tout!), et donc on pèse ses mots.
Tu recevras ensuite les résultats de ton interview dans la semaine, et si tu as un peu de chance (ou est un être que l’on pourrait définir comme supérieur), la réponse sera positive. Il sera alors temps pour toi de sortir ta meilleure bouteille de champagne et de te préparer psychologiquement pour la suite, parce que c’est là que les choses sérieuses commencent!

3) Le dossier

Au début, ton dossier, tu es très content(e) de le remplir, parce que ça signifie que tu vas enfin pouvoir partir. Mais laisse-moi te dire une chose: ça, c’est juste au début. Le dossier, c’est la partie la plus chiante de ta préparation de voyage: c’est juste absolument démotivant, et plusieurs fois, ça m’a donné envie profonde de m’ouvrir les veines (j’exagère à peine). D’autant plus que si mes parents sont trop cools et m’ont toujours soutenue dans mes projets, ils m’ont laissé faire mes démarches toute seule.. J’ai donc dû me débrouiller comme une grande, et autant te dire que ce n’était pas une une partie de rigolade.. Tu as pleinnnnn de papiers à remplir, à signer, à compléter, bref, c’est très long et parfois franchement éprouvant.. Tu devras:
-Envoyer des scans de tes carte d’identité, photos de familles (non, ce n’est pas une boutade!), etc. et signer une quantité inimaginable de contrats en toutes les langues.
-Ecrire une lettre de motivation qu’ils enverront à ta famille d’accueil
-Tes parents aussi devront écrire une lettre à ta famille (autant leur rappeler tout de suite que la diffamation est punie par la loi..)
-Fournir une photocopie de tes bulletins de tes 3 dernières années (si tu n’es pas le meilleur des élèves, ne te tracasse pas, j’ai doublé ma 5me secondaire et comme tu peux le voir, ça n’a pas posé de souci à ce que je parte), une évaluation de ta/ton prof de langue et d’un(e) autre prof de ton choix sur ta personnalité et tes capacités.
-Remplir ton dossier médical avec date précise de tous tes vaccins.. En ce qui concerne ces papiers, j’ai deux conseils à te donner: ne t’y prends pas à la dernière minute, ton médecin pourrait partir en vacances.. Non, non ça n’arrive pas qu’aux autres, je suis là pour témoigner! Et si tu n’as pas de carnet de vaccination en ordre (rire sadique), je te conseille vivement de contacter l’ONE qui t’a pris en charge lorsque tu portais des couches et de remédier à cette situation au plus vite. A moins que tu ne préfères subir une prise de sang..

studying-for-finals-just-kidding-i-need-to-pass.jpg(Souvent, je t’assure, tu te sentiras comme ça)

En parallèle de ce dossier pour ton agence, sache que si tu vis en Wallonie, tu as droit aux Bourses du Plan Marshall (je peux t’assurer qu’économiquement parlant, c’est TRES intéressant!). Ces bourses ne se font pas sur base des revenus de tes parents.. Tout le monde y a accès sous condition de parler deux des langues nationales (je te rassure tout de suite, le niveau demandé est A2++ si tu pars un an à une seule et même destination). Tu devras donc, pour y avoir accès, passer des tests de langues. Si tu es boursier(e) de la Région Wallonne, tu auras droit à une bourse majorée (encore plus intéressante!). Renseigne-toi auprès du FOREM dès que tu as été accepté(e) par ton organisme car le nombre de bourses est limité.

4) Premier contact avec ta famille

Si t’es beau, intelligent et drôle, alors il y a certainement plus de chances pour que tu reçoives les coordonnées de ta future famille rapidement.  JE RIGOLE, DETENDS-TOI. Tu devrais recevoir des nouvelles de ta famille dans les jours, semaines, mois (oui, oui, ça peut être un peu long parfois!) qui suivent de ton acceptation. Pour certains ça peut aller très vite, pour d’autres ça peut prendre un certain temps. Après, soit ton bonheur sera amplifié lorsque tu apprendras ta destination, verras la composition de ta famille et ta nouvelle chambre, soit tu pleureras sur ton sort durant des semaines en te demandant pourquoi est-ce que tu t’es engagé dans une connerie pareille.
Personnellement, j’ai eu une putain (excusez-moi pour l’expression) de chatte.. Je suis tombée sur une famille qui vit dans le Sud de Londres, à 30 min. en train du centre (posé quoi!), et j’ai un frère de 23 et une soeur de 21 ans. J’étais donc, tu peux facilement l’imaginer, ultra heureuse et sur-excitée (et encore, c’est un euphémisme!). J’avais envie d’embrasser tout le monde, de sauter partout, et de faire exploser la maison en mettant CE son à du 20 000 dB. Bref, tu l’auras compris j’étais la femme la plus heureuse de la Terre. Comme il est écrit sur la fiche qu’il est conseillé de prendre contact au plus vite avec la famille d’accueil, je m’attelais dès le lendemain à cette tâche. Je leur écrivais comment j’étais heureuse qu’ils m’aient choisie (oui, ça fait un peu élue, mais c’était juste tellement vrai!), ma conviction qu’on allait trop bien s’entendre, et qu’on allait passé de trop bons moments ensemble (oui, je suis super optimiste.. Et alors?), leur demandant s’il était possible de se skyper, parce que c’est tout de même mieux.. Et puis j’ai attendu, une semaine, deux, trois.. Un mois.. Et j’attends encore leur réponse (tu croyais quoi toi? BIEN SÛR que c’était trop beau pour être vrai!). Avant-hier, je me suis tout de même décidée à écrire un mail à ma coordinatrice locale, mais il s’est avéré que l’adresse que l’on m’a fournie n’était pas valable.. Bon. J’attends donc des nouvelles du WEP pour voir ce qu’il en est. Au fait, vous me direz (et n’avez pas tout à fait tord), que je pourrais tout à fait leur téléphoner directement.. Mais je préférerais un premier contact par e-mail, parce que je ne sais pas DU TOUT ce que je pourrais leur dire, ni comment engager la conversation.

5) Le week-end d’orientation

Normalement, ton organisme devrait organiser un week-end d’orientation à l’approche de ton voyage. Le mien s’est déroulé la semaine dernière. Ce week-end est génial en ce sens qu’il te permet de rencontrer plein d’autres étudiants d’échanges, de sympathiser, de comparer vos expériences, et surtout de te sentir soutenu(e) et rassuré(e). Personnellement, j’y suis allée seule (FOREVER ALONE!), mais j’ai très vite rencontré plein de gens chouettes (en même temps c’est pas très compliqué, vous avez les mêmes intérêts, les mêmes objectifs et allez vivre la même chose..). On te rappelle aussi les règles de votre voyage (ah bon j’ai accepté ça en signant mon contrat?), te donne des conseils. WEP organise différentes activités trop cools, genre des mises en situation (c’est là qu’on voit les talents d’acteur de chacun!) ET une chose que j’ai trouvé vraiment chouette: tu écris deux lettres qu’ils te renverront lorsque tu seras là-bas.

6) L’administratif et les vaccins

Comme pour tout voyage, tu devras te mettre à jour en ce qui concerne carte d’identité, passeport, VISA et vaccins. Ne t’y prends pas à la dernière minute, tu seras bien assez stressé avec ton départ que pour te rajouter ce poids en plus (et puis ce serait bête de ne pas pouvoir partir parce que tu n’as pas reçu ton passeport/ VISA à temps ou de te faire recaler à la douane parce que tes vaccins ou ta carte d’identité ne sont pas en ordre.. Et au risque de me répéter, non, non ça n’arrive pas qu’aux autres!) Si tu es mineur(e), tes parents devront aussi fournir une autorisation de quitter le territoire pour que tu puisses partir.
Pour tout ce qui est demande de VISA et passeports, je ne saurais pas t’aiguiller, car je pars dans un pays européen et je n’en ai donc pas besoin. Mais de toute façon, tu seras normalement guidée par l’organisation avec laquelle tu pars et si tu te présentes à l’ambassade du pays dans lequel tu comptes partir, il te fourniront toutes les informations nécessaires pour que tu partes (bon, je ne dis pas qu’ils le feront avec plaisir parce que je n’ai jamais vu aucun fonctionnaire sourire dans une ambassade.. mais c’est leur boulot et ils sont sensés te donner toutes les infos).
Pour les vaccins non plus ne t’y prends pas à la dernière minute, car certains doivent se prendre plusieurs mois avant le départ.. IDEM pour les médicaments si tu dois en prendre quand tu seras à l’étranger (type contre la Malaria, tout ça tout ça). Et encore une fois RENSEIGNE-TOI CORRECTEMENT pour ne pas être pris(e) au dépourvu par certains détails.. Genre le prix des médicaments (40€/boîte de 12 cachets à prendre quotidiennement), par exemple..  (eh.. oui ça aussi c’est du vécu.. quand tu pars trois mois, il vaut mieux le savoir pour prévoir ton budget à l’avance.. sinon ça fait mal, ça fait mal! –> désolée pour la référence sous-culturelle)

7) Le départ

Ahh le départ, le moment que l’on attend et redoute tous!
Plusieurs jours avant: Penses à faire une to do list pour ta valise.. Ca t’évitera bien des problèmes tu peux me croire!
Il faudra dire aurevoir à tout le monde.. Ta famille, mais aussi tes amis (drôle d’étape, je te promets que tu vas (encore!) être pris entre 30000 sentiments différents et complètement opposés en même temps!)
Et puis n’oublie pas d’acheter des petits cadeaux pour ta famille d’accueil, c’est important!
Le jour du départ: Vérifie au moins 8x que tu n’as rien oublié (carte d’identité, passeport, VISA, boarding pass (oui, ça aussi ça m’est déjà arrivé.. D’oublier le boarding pass ET le terminal dans lequel j’embarquais avant de partir..) N’oublie pas non plus ton autorisation parentale car même avec ce genre d’autorisation, il est difficile de passer la frontière seul(e) lorsque tu es mineur(e). Pour l’avoir expérimenté, je peux te dire que rester bloquer plus d’une heure à la douane, avec le stress, la fatigue, l’alcool et la tristesse de quitter tout ce que tu as construit, il y a vraiment plus agréable! N’oublie pas non plus ton sac à dos à la maison.. Ce serait tellement con de devoir passer un an sans ton laptop, pas vrai? Prévois aussi d’arriver à l’aéroport à l’avance, il suffit d’un embout’ sur la route, d’un changement de terminal à la dernière minute pour que ton voyage se termine en un véritable chaos!
Enfin, si t’es un(e) grand(e) sentimental(e), c’est le moment de pleurer ta race.. (ou de te réjouir de pouvoir ENFIN partir!) Bon voyage!

Advertisements

2 thoughts on “FR: Seconde rhéto à l’étranger, comment faire?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s